top of page
Rechercher

Les conséquences de la dette technique

Démêler les coûts cachés


Décortiquons la dette technique. Tout d'abord, de quoi s'agit-il?


La dette technique est un terme utilisé pour décrire les compromis faits par les entreprises au cours du développement et de la maintenance des logiciels. Ce qui peut sembler être un raccourci pratique ou un exercice d'économie sur le moment peut accumuler une dette technique et avoir des conséquences significatives à long terme. Dans ce blog, nous allons explorer les impacts de la dette technique, en nous concentrant sur le rôle qu'elle joue dans l'affichage dynamique et sur la façon dont elle peut avoir un impact sur les performances, les coûts de maintenance, la sécurité et la capacité à innover et à s'adapter.


Pourquoi les entreprises accumulent-elles une dette technique? Étonnamment, cela se résume souvent à des économies monétaires à court terme. En ce qui concerne l'affichage dynamique, plusieurs domaines sont souvent à l'origine de la plus grande partie de la dette technique:

  • Le choix de la plateforme de gestion de contenu

  • Sélection de la plateforme de lecture multimédia

  • Le choix du système d'exploitation

Prenons un exemple simple: une entreprise choisit d'utiliser un lecteur multimédia fonctionnant sous Android 9 et doté d'un système de gestion de contenu peu coûteux, voire gratuit (oui, il en existe). Tout fonctionne bien la première année, mais une importante faille de sécurité est révélée sur Android 9. Le lecteur multimédia et le système de gestion de contenu sélectionnés ne permettent pas la mise à jour à distance du problème, de sorte que vous devez maintenant vous rendre sur chaque site pour corriger les lecteurs. Lorsque vous arrivez sur le premier site et que vous découvrez que le système de gestion de contenu ne fonctionne plus avec la version corrigée d'Android et qu'il n'y a pas d'assistance de la part du fournisseur parce que, eh bien, c'est un système gratuit... C'est le coût de la rectification des problèmes causés par ces choix qui constitue votre dette technique et, sur les grands domaines, il peut être vraiment important.

En ce qui concerne les systèmes de signalisation numérique, la dette technique peut entraver les performances et la flexibilité, créer des risques de sécurité et vous empêcher de respecter les normes industrielles en constante évolution. Il peut en résulter des performances médiocres, des retards dans la mise à jour du contenu, des coûts élevés de maintenance sur site et une expérience utilisateur globalement médiocre. Dans le monde numérique d'aujourd'hui, où il est crucial de fournir des informations en temps réel, la dette technique peut empêcher une entreprise de répondre rapidement aux demandes des clients et à l'évolution du marché.


Comment la dette technique entrave-t-elle la capacité d'innovation et d'évolutivité d'un réseau d'affichage dynamique? En introduisant de la complexité, de la rigidité et des limitations. L'accumulation de raccourcis et de technologies obsolètes complique la tâche des développeurs lorsqu'il s'agit d'introduire de nouvelles fonctionnalités, de s'adapter à l'évolution des besoins et de tirer parti des technologies émergentes. Votre réseau devient plus difficile à maintenir, à modifier et à faire évoluer, ce qui entraîne un ralentissement des cycles de développement et une augmentation des coûts. Les ressources sont consacrées à la gestion des problèmes existants plutôt qu'à l'exploration de nouvelles possibilités, et ce manque de flexibilité peut entraver les possibilités de croissance et empêcher les entreprises d'adopter de nouvelles approches en matière d'utilisation des médias numériques.

En matière de sécurité, la dette technique peut rendre les systèmes de signalisation numérique vulnérables aux menaces et aux cyber-attaques en raison de versions logicielles obsolètes, de vulnérabilités non corrigées et de protocoles de sécurité inadéquats. Cela peut conduire à l'affichage de contenus non autorisés, au vol d'informations ou, dans le pire des cas, à l'ouverture d'une porte dérobée vers le réseau de l'entreprise. Les conséquences de ces failles de sécurité peuvent être graves, porter atteinte à la réputation d'une entreprise et entraîner des pertes financières.


Comme tout autre système, les systèmes de signalisation numérique nécessitent une maintenance continue, et la dette technique peut considérablement augmenter ces coûts. Si une application logicielle est mal conçue, ne dispose pas d'une documentation appropriée et n'est pas entretenue ni mise à jour, le dépannage et la résolution des problèmes peuvent prendre beaucoup de temps et nécessiter une main-d'œuvre importante. Les technologies dépassées peuvent même nécessiter une assistance ou une expertise spécialisée, ce qui augmente encore les dépenses de maintenance. Ces coûts cachés engendrés par la dette technique peuvent peser sur les ressources d'une entreprise et détourner des fonds d'autres domaines essentiels.


Mais la bonne nouvelle, c'est qu'en évitant la dette technique, simplement en réfléchissant aux impacts à long terme des choix initiaux (sans considérer le prix d'achat initial comme le seul facteur), les entreprises peuvent maintenir un écosystème logiciel plus sain et plus durable, ce qui leur permet de répondre plus efficacement aux changements du marché et d'obtenir un succès à long terme. Éviter la dette technique peut vous aider à suivre l'évolution constante du monde numérique en adoptant des solutions évolutives et adaptables, en investissant dans des systèmes numériques solides et à l'épreuve du temps et en veillant à ce que votre réseau soit en parfait état, pour éblouir les clients, propulser la croissance de l'entreprise et éviter des réparations coûteuses.



Comments


bottom of page